Biographie

Groupe sanguin O négatif, donneur universel rempli de promesses, Émile Bilodeau est un grand optimiste et, n’ayons pas peur des mots, un phénomène rare. À 20 ans à peine, ce n’est rien d’autre que du sang neuf qui lui coule dans les veines.

Après quelques années à jouer de la batterie dans le sous-sol chez ses parents, il empoigne un jour une guitare qui se trouve à portée de main et y compose sa première chanson : il a alors 16 ans.

Ne perdant pas une seconde, c’est le moins qu’on puisse dire, il participe dès l’année suivante au Festival international de la chanson de Granby lors duquel il met la main coup sur coup sur le Prix du public et le Prix de la meilleure présence scénique. Poursuivant sur sa lancée, il troque définitivement son statut d’illustre inconnu contre celui de nouvel artiste à surveiller de très près lors de son passage remarqué en finale de la 19e édition des Francouvertes.

Armé d’une rafraîchissante désinvolture, Émile Bilodeau trimballe sur scène son exaltation contagieuse. Son charisme insolent et sa candeur irrésistible le transportent naturellement aux quatre coins de la province, du Festival d’été de Québec en passant par les FrancoFolies de Montréal, où il ne manque pas d’enthousiasmer les foules.

Après d’innombrables jeudis après-midi passés à travailler en compagnie de son mentor, le valeureux Philippe B, Émile Bilodeau s’apprête à présenter son tout premier album. Ce qu’il décrit lui-même comme étant une forme de rite de passage entre adolescence et vie adulte verra le jour à l’automne 2016.

Avec son folk singulier tantôt comique tantôt empreint d’une grande sensibilité et sa vision engagée, un brin ingénu du monde qui l’entoure, Émile Bilodeau s’impose tel le porte-étendard d’une superbe frénésie de renouveau. 

Émile Bilodeau remporte sept prix au festival international de la chanson de Granby en 2014.

Émile Bilodeau est fier de sa performance suite au festival international de la chanson de Granby 2014.

« Quand j'ai fait la finale, je me suis dit le reste c'est du bonus. Là, j'ai sept prix, on peut dire que c'est du bonus de qualité! » 

 

a confié Émile après la soirée au journal le Granby Express.

Citation tirée du premier épisode

« Je suis quand même jeune, pi je sais pas trop ce que l’avenir me réserve. On est des êtres humains qui n’arrête pas de se poser des questions sur ce qu’on fait, sur ce qu’on veut faire. »

Émile Bilodeau

Citation tirée du premier épisode

« Pour l’instant, tsé, juste être endisqué, je pense, à mon âge, ça me permet de m’enlever toute la pression qui est compétition, de sortir du lot, de vouloir être l’artiste qui se fait écouter plus que les autres.  »

Émile Bilodeau

Il remporte le prix de la chanson primée SOCAN au Festival de la chanson de Saint-Ambroise.

Citation tirée du premier épisode

« J’ai tellement roulé ma bosse avec le spectacle parce que je n’avais rien d’audio. Je partais à la chasse de l’auditeur au début de ma carrière parce que les gens quand ils voient un petit gars arriver avec une petite moustache molle ils ne veulent pas trop écouter la première partie. »

Émile Bilodeau

Photos d'Émile Bilodeau en spectacle
Le deuxième prix de la finale nationale de cégep en spectacle 2013-2014 est remis à Émile Bilodeau.

Citation tirée du quatrième épisode

« Je pense que je suis rendu là dans ma carrière, je suis rendu là où je vais avoir de l’aide des autres pour justement polir mes textes, polir ma musique. Ça c’était cool, je vivais chaque jour en disant, OK mes chansons vont être ‘pimpées’. ( tsé pimp mon char...) » 

Émile Bilodeau

ÉMILE BILODEAU - Mes débuts

Après quelques années à jouer de la batterie dans le sous-sol de ses parents, il empoigne un jour une guitare qui se trouve à poignée portée de main et y compose sa première chanson : il a alors 16 ans.  Aujourd’hui avec son folk singulier, tantôt comique tantôt empreint d’une grande sensibilité, Émile Bilodeau s’impose tel le porte-étendard d’une superbe frénésie de renouveau.

Citation tirée du quatrième épisode

« Écrire une chanson ça permet aussi à l’artiste de grandir je pense, à chaque fois que tu finis un texte pi que t’es content, ou même quand le texte ne marche pas t’es forcé à puiser en dedans de toi. C’est sûr que c’est un exercice difficile parfois, mais je pense que justement, ça fait la beauté de la chose.  »

Émile Bilodeau

Éléments visuels de l'album de l'artiste
Citation tirée du quatrième épisode

« Quand j’ai commencé à écrire des textes là c’était des écritures qui semblaient être naturelles, parce que justement j’avais ce background-là de savoir c’était quoi chanter en français par le biais des Colocs, de Beau dommage, d’Harmonium. Bernard Adamus c’est mon inspiration plus moderne dans ma vie, parce qu’on a une culture très franc-parler, ça fait que je trouvais ça bien qu’un artiste vraiment l’assume, assume ce qu’il est, pi il le chante, pas besoin de se rentrer la bedaine pour dire des mots et parler « international ». Fec ça, ça m’a beaucoup parlé.  »

Émile Bilodeau

Photo promotionnelle de l’artiste
QUAND LES NUAGES SERONT PARTIS

En pleine session de travail lors de la création de son premier album réalisé par Philippe B, Émile Bilodeau nous partage une pièce de son Rites de passage.