Biographie

Arrivé à Montréal à 3 ans pendant la Solidarność polonaise, le chansonneur en devenir absorbe tout de sa nouvelle ville d’adoption et apprend à célébrer le pas- propre de ses quartiers ainsi que les petites légendes de ses habitants. Grandement influencé par le blues, il se produit d’abord en reprenant les chansons des autres, puis vient à en transposer l’authenticité et le pathos dans ses propres textes, en français.

C’est ainsi que naît Brun, album de toutes les consécrations, qui paraît sous Grosse Boîte en octobre 2009. Un hybride de folk, de swamp blues et de jazz typique de La Nouvelle-Orléans où Adamus couche ses histoires de bonnes femmes, de brosses et d’amis – la trinité de tous les possibles – traversées par une interprétation sentie qui vogue entre la grande chanson française et le rap new-yorkais.

Après Brun, le déluge. L’album est salué par la critique, et l’artiste se voit récompensé par un flot de distinctions : Révélation de l'année à l'ADISQ, Prix ÉCHO de la chanson SOCAN pour sa pièce La question à 100 piasses, 4 prix GAMIQ, nomination pour Artiste francophone de l’année aux prix Juno et prix Félix-Leclerc. Bref, la liste est longue!

En septembre 2012, il rapplique avec N° 2, où l’on retrouve sa prose immense de feux quotidiens et de remords à grand déploiement, magnifiquement servie par un groupe qui le connaît par cœur après de longues tournées. L’album le ramenant sur la route, Adamus engrange plus de 125 concerts en 2013 et va plusieurs fois en France.

Son troisième disque, Sorel Soviet So What, verra le jour en septembre 2015. Adamus y a tassé le nuage et l’abattement en faveur des bons temps qui roulent, et y signe des textes plus crus encore, vivant du paradoxe d'être davantage personnels mais moins intimes. Sorel Soviet So What, c’est une exultée et vibrante collection de country avec du mojo et du blues qui groove, qui continue de raconter les alentours tout en s'ouvrant sur le monde. Bernard Adamus est de retour – et il est en forme! 

Bernard Adamus remporte l’édition 2009 du Festival en chanson de Petite-Vallée.

Citation tirée du premier épisode

« Moi la seule affaire qui m’inquiète c’est de devenir vieux pi laite. »

Bernard Adamus

Bernard offre un premier album nommé « Brun » au public québécois en mai 2009.
Citation tirée du premier épisode

« Je ne sais pas combien de temps ça va durer. »

Bernard Adamus

BERNARD ADAMUS - Mes débuts

Dès la sempiternelle tournée des bars francophones du Plateau-Mont- Royal en 2008, tout a déboulé pour Bernard Adamus.  Grandement influencé par le blues, il transpose l’authenticité et le pathos dans ses propres textes et atteint un public conquis.

Citation tirée du premier épisode

« Je sais bien que je ne pourrais pas faire des shows de même encore pendant 10 ans, à un moment donné je vais avoir 45 ans pi je vais commencer à être fatigué en esti.  »

Bernard Adamus

Photos de l’artiste en spectacle
Citation tirée du quatrième épisode

« On pourrait faire une petite photo là quand même, ce n’est pas tous les jours qu’on le fait l’esti de Club Soda. »

- Bernard Adamus

L’album « Brun » ne laisse personne indifférent

« Non seulement le douanier américain a-t-il rendu service à Adamus, il nous a permis de découvrir un poète et musicien dans la lignée de Plume et de Richard Desjardins qui enrobe de gospel, de blues et de rap des textes âpres sur les petites gens, les quartiers ouvriers de l'est de Montréal et tous les exclus de l'hiver de force québécois. »

Petrovski, N. (2010, 20 novembre). Bernard Adamus: la revanche du vendeur de sapins. La Presse

Citation tirée du quatrième épisode

«J’aime vraiment ça, on a du fun dans le truck avec les gars, grosso modo du matin au soir, c’est tout le temps l’fun, on s’engueule pas. Tout est fait dans le respect, je devrais dire dans le respect et dans l’ordre, mais non, juste dans le respect...L’ordre des fois, ça prend le bord. »

Bernard Adamus

Bernard Adamus est couronné grand gagnant des Francouvertes 2010.

Live au Lion d'or, le 15 mars 2010

Citation tirée du quatrième épisode

« Ben ouais c’est dur, mais en même temps je sais que c’est ça que j’ai créé. Les tounes parlent de plein d’affaires, mais les tounes parlent quand même beaucoup de boisson. Je ne sais pas qui m’avait dit ça, mais quelqu’un m’avait dit que je magnifiais la débauche, pi c’est vrai que c’est un peu ça que je fais,  je m’en cache pas là. Oui, j’aime bien faire la fête. »

-Bernard Adamus

Photos promotionnelles de l’artiste
Bernard obtient le Félix révélation de l’année en 2010, ainsi que 4 prix GAMIQ.
Citation tirée du cinquième épisode

«  On en rit souvent avec Dominic, mais c’est assez plaisant comme travail on s’entend, on ne se fait pas vraiment chier. Tout le monde dans ce camion-là rêvait de faire la musique pi c’est ça qu’on fait en ce moment. Bon moi c’est sûr que je suis le chanteur de ce projet-là, ça c’est une autre histoire,  mais je pense que tout le monde est content. »

- Bernard Adamus

Éléments visuels du dernier album de l’artiste
Bernard Adamus sort son second album « No. 2» en septembre 2012.
Pochette de l’album « Sorel Soviet So What »
Citation tirée du cinquième épisode

« Je fais de la musique simple, qui parle au monde, là j’ai un gros band qui fait beaucoup de bruit, mais ça reste des tounes ben simples fec c’est peut-être ça. Je ne sais pas c’est quoi qui fait que c’est plein pi que d’autres c’est pas plein… »

Bernard Adamus