Biographie

Née à Montréal, Fanny Bloom grandit en Montérégie. Très jeune, elle a la bonne, bonne idée de se mettre à pianoter. C’est le début d’une passion fougueuse pour la musique tout en délicatesse. Forte d’une dizaine d’années d’études en piano classique, elle rencontre Thomas Hébert et Julien Harbec (Misteur Valaire) vers la fin de l’adolescence pour former La patère rose, un trio culte qui a offert à un public conquis des mélodies empreintes d’une naïve mélancolie, de pluies d’orangeade et de marelle spéciale.

Après avoir joué le rôle de la rose dans La patère, avec sa voix et ses mots et ses cheveux qui ont souvent changés de couleur, après avoir remporté les Francouvertes de 2008 et lancé un album avec ce trio romantique sous l’étiquette Grosse Boîte au Québec et Naïve en France, elle est devenue une Apprentie guerrière toute seule de son bord en 2012. Pour mettre fin à cette époque de douce combattante au cœur fragile, Fanny Bloom se livre une dernière fois ainsi en ouvrant les Francofolies de Montréal l’été suivant.

Ensuite, c’est Pan qui a germé en 2014, toujours auprès du fidèle Étienne Dupuis-Cloutier, avec sa Piscine et ses morceaux nostalgiques d’un amour immense. C’était le journal intime d’un été tropical plein de garçons beaux à mourir, de fêtes à la belle étoile, de clopes à partager et d’angoisses sentimentales à guérir.

Elle lance aujourd’hui un album-qui-porte-son-nom, intime, collé à elle, son préféré, le plus intérieur, empreint d’une sensibilité qu’elle seule peut arriver à recréer. 

Fanny Bloom forme le groupe la Patère rose avec deux amis, Thomas Hébert et Julien Harbec, en 2008.

Citation tirée du premier épisode

« C’est correct de rêver en fait, parce que je pense que c’est ça qui te fait défoncer des portes, parce qu’à un moment donné c’est un peu ça qui te reste, c’est la passion. Mais t’en as besoin, beaucoup. »

- Fanny Bloom

Fanny Bloom s’épanouie dans un projet solo avec l’album « Apprentie guerrière ».
Citation tirée du premier épisode

« C’est sûr que tu vas te buter à des portes fermées, et c’est sûr que tu vas tomber. »

- Fanny Bloom

Fanny Bloom enregistre son premier album au studio P.M.
2013 : Fanny Bloom collabore à la pièce Cendres de Loud Lary Ajust.

Citation tirée du deuxième épisode

« Ben la musique, ça a quand même commencé assez tôt, je n’ai pas eu vraiment le choix en fait, mes parents m’ont inscrite dans un cours de xylophone.  J’ai tout de suite, je crois, eu une sensibilité pour cet art-là. Ça été mon best friend, le piano, pendant très longtemps. »

- Fanny Bloom

L’album « Pan » voit le jour en 2014. La chanson « Piscine » fait grand bruit.
Citation tirée du deuxième épisode

« Ce qui m’a amenée à l’album solo c’est mes besoins de me réaffirmer beaucoup en temps que musicienne, en fait, à un moment donné. Je trouvais que des fois on ne le sentait pu nécessairement que j’étais capable de jouer, que j’étais capable de créer des mélodies, que j’étais une bonne pianiste finalement. Je voulais le prouver à moi-même que j’étais capable de le faire, pi que j’étais capable de tenir un spectacle solo, toute seule, pendant une heure et demi, à juste jouer du piano. »

- Fanny Bloom

Photos de l’artiste en spectacle
Citation tirée du deuxième épisode

« Ce n’est pas de la désillusion. C’est voir la réalité en face, et prendre les bons outils pour pouvoir maximiser, mettons, ton talent. Moi quand je suis arrivée, on faisait encore des clips à 20 000 piasses, pi ça fait pas longtemps pi c’est ça. Plus on avance, plus on dirait faut qu’on aille chercher les moyens de… C’est dur avec pas de moyen, quand tu as des grandes idées. »

 - Fanny Bloom

Photos promotionnelles de l’artiste
Citation tirée du deuxième épisode

« C’est vraiment un pari tsé, au point de vue business, j’imagine que si les gens trouvent ça bon, puisque j’y ai mis ma vérité et mon âme, ben ça va peut-être fonctionner pi on va pouvoir tourner plus peut-être, tsé. »

- Fanny Bloom

Citation tirée du troisième épisode

« J’ai comme l’impression d’avoir un autre contact avec les gens et ça me fait respirer différemment. »

- Fanny Bloom

L’album éponyme Fanny Bloom, son projet le plus près d’elle, est lancé à l’hiver 2016.
Citation tirée du troisième épisode

«  Je me suis beaucoup endurcie, mais assouplie en même temps dans les dernières années, je pense que je suis plus capable de choisir les combats qui valent la peine.  Mais tsé les idées c’est pas ça qui me manque là, ça n’arrête pas pi même que c’est ça on m’a déjà dit aussi t’es dur à suivre, tu veux trop faire d’affaires on ne peut pas te suivre, il y a trop. C’est compliqué dans ta tête. »

 - Fanny Bloom

Photo d’une liste de chanson d’un spectacle de Fanny
PISCINE

Fanny Bloom réinvente, avec une sensibilité qu’elle seule peut arriver à recréer, son grand succès «Piscine».  Intime, elle redonne toute son importance au piano qui occupe une place prépondérante à sa démarche artistique.

Citation tirée du troisième épisode

« Quand t’essaies, quand t’explores, il y a, comme, quelque chose de tellement satisfaisant à, comme, trouver une espèce de filon à un moment donné, ça te vient, on dirait que tu le sens dans tous tes doigts, genre des fourmis, pi des frissons, tu ne veux pas arrêter de vivre ça tsé. »

- Fanny Bloom

Différentes pochettes d'album de l'artiste
Citation tirée du troisième épisode

« Faut qu’on se fasse du fun dans la vie, pi à un moment donné j’ai décidé que j’allais me faire du fun, pi ça marcher. Fec c’est ça mon conseil. Fais-toi du fun! »

- Fanny Bloom

FANNY BLOOM - Mes débuts

Très jeune, Fanny Bloom a la bonne idée de se mettre à pianoter.  Suite à ses dix années d’études en conservatoire classique, elle se lance en musique avec le succès qu’on lui connaît et s’abreuve de collaborations et d’inspirations diverses pour assouvir sa soif de création.