Biographie

En 2008, alors que la lumière de Coeur de pirate ne brille que sur la Belle Province et que la France ne lui a pas encore offert son coeur, une certitude surgit : Béatrice Martin irait loin. Depuis la parution de son premier album éponyme en 2008, suivi de Blonde en 2011, elle n’a cessé de récolter une adoration publique massive. Lors d’incessantes tournées, elle a joué devant des centaines de milliers de spectateurs admiratifs et charmés. Elle a vendu, au total, plus d’un million d’albums, ses clips ont été regardés plus de 40 millions de fois, elle a attiré à elle seule plus d’un million et demi de fans sur les réseaux sociaux : si jeune, déjà grande.

Son troisième album, Roses, à paraître le 28 août, n’est pour elle que les premiers pas d’une aventure beaucoup plus vaste. La suite du périple sera vaste, de Los Angeles à New York, de Paris à San Francisco, en commençant par son très cher Montréal, au Métropolis le 16 septembre, dans le cadre de l’ouverture de Pop Montreal. Coeur de pirate a ainsi déjà comblé de grandes salles et leurs publics, qui continuent à goûter à ses chansons par millions, les jalons d’une future gloire internationale sont déjà posés. En d’autres mots, Coeur de pirate s’apprête à conquérir des terres que seule une poignée de québécois a eu l’occasion de fouler.

Coeur de pirate a décidé de confier Roses à un trio de réalisateurs émérites : Björn Yttling, grand arrangeur de cordes cinématographiques et producteur 

moderniste dont on connait le travail pour Lykke Li, également en charge d’albums de Franz Ferdinand, de The Hives ou de son propre Peter Björn and John, a réalisé à Stockholm une majorité des titres de l’album. L’électrique et éclectique Rob Ellis, fidèle collaborateur de PJ Harvey et metteur en son d’Anna Calvi ou de Cold Specks, a travaillé sur deux morceaux, dans les studios de Portishead à Bristol. Ash Workman, producteur de Metronomy, spécialiste des chansons étincelantes aux rebonds surprenants, a lui aussi enluminé deux chansons de Roses, à Londres, aux mythiques Church Studios qui ont vu naître le succès Skyfall d’Adele.

Majoritairement en anglais, langue pop universelle par excellence, Roses exhale des airs et parfums entêtants. Ciselées avec soin, sobres et cristallines ou en voltigeuses arabesques, les mélodies de Béatrice Martin resplendissent comme jamais et les fans de toujours devraient, à nouveau être conquis. Les thèmes abordés sont ceux, profonds, de l’initiation parfois douloureuse à l’âge adulte. Ils sont les textes touchants et souvent sombres, d’une femme se confrontant courageusement à ses craintes et à ses insécurités, à ses déchirements et ses épiphanies, ceux d’une femme s’ouvrant sur les revers de la célébrité, sur la maternité qui a bouleversé sa vie et sur les doutes qui l’ont accompagnée. Ils sont une catharsis puissante et un dévoilement intime auquel, langue de Shakespeare aidant, des millions d’individus, sur cinq continents, pourront s’identifier.

Le résultat final est un album portant son nom à merveille : comme les fleurs, noires, qui parsèment sa belle pochette, Roses fait éclore ses mélodies tels de splendides bourgeons mais est parsemé d’épines rageuses. Clair-obscur enivrant, montagne russe stylistique et émotionnelle, collection pourtant parfaitement cohérente de grandes chansons de Coeur de pirate, merveille 

d’arrangements variables et inventifs, Roses est à la fois accrocheur et aventureux, pop et expérimental, sombre et lumineux, exalté et touchant, romantique et épique. Béatrice Martin y développe son talent inné avec une grâce et une force impressionnantes – celles que l’on peut percevoir, par exemple, chez Lana Del Rey ou Lykke Li, Nick Cave ou Feist. Entremêlant titres en français et en anglais, Roses est l’album le plus abouti de la carrière de Coeur de pirate. Il est surtout le début d’un futur stellaire à côté duquel le passé de la Québécoise, pourtant éclatant, semblera peut-être un jour n’avoir été qu’une étincelle initiale. 

Photos promotionnelles de l’artiste
Cœur de pirate lance un album éponyme au National le 25 septembre 2008.
Citation tirée du premier épisode

« J’étais déjà assez insécure avant, c’est normal on l’est tous un peu dans le métier qu’on fait, mais oui c’est important de prendre des risques parce que c’est comme ça qu’on se réinvente, forcément.» 

Cœur de pirate

COEUR DE PIRATE - Mes débuts

Depuis l’âge de 3 ans, Béatrice Martin joue du piano et s’exprime au travers de ses chansons et de sa musique.  Après avoir passé plusieurs années à chanter et à jouer du clavier dans des groupes indépendants de Montréal, Martin a décidé de faire cavalier seul et a lancé son premier album éponyme en septembre 2008, lequel a immédiatement été acclamé par la critique, autant au Canada qu’à l’international.  

Citation tirée du premier épisode

« Il y a beaucoup de sacrifices. Dans le sens que tu ne peux pas avoir une vie normale. Je ne sais pas si ça vaut vraiment la peine des fois, mais je ne me verrais pas faire d’autre chose fec faut que je vive avec. »

Cœur de pirate

Cœur de pirate écrit puis interprète « Comme des enfants » et conquit le monde.
I DON’T WANT TO BREAK YOUR HEART

Depuis l’âge de 3 ans, Béatrice Martin joue du piano et s’exprime au travers de ses chansons et de sa musique.  Après avoir passé plusieurs années à chanter et à jouer du clavier dans des groupes indépendants de Montréal, Martin a décidé de faire cavalier seul et a lancé son premier album éponyme en septembre 2008, lequel a immédiatement été acclamé par la critique, autant au Canada qu’à l’international.  

Citation tirée du premier épisode

« Moi quand je suis partie de mon band on m’a dit : '' t’as pas assez de vécu pour que ça fonctionne.''  Pi j’ai fait: ‘'Ah ouin, OK. Je vais essayer quand même.'' »

Cœur de pirate

Citation tirée du premier épisode

« Même si j’avais un succès correct dans la francophonie, ça allait être un gros défi. »

Cœur de pirate

Les débuts de Cœur de pirate.

« En mars 2007, j'ai rompu avec mon petit ami. J'ai appris de ses colocataires qu'il m'avait trompée. Je suis allée en cours de philo, et j'ai écrit un texte. Ça m'a fait du bien... Puis des mélodies sont venues. Pour ne pas les oublier, je les ai enregistrées. Je n'ai jamais arrêté depuis. »

Source : Paris Match N°3173 du 11 au 17 mars 2010

Cœur de pirate performe à l’Olympia de Paris devant plus de deux milliers de spectateurs en mars 2010.

« On s'en doutait. L'Olympia, lundi soir, était rempli à craquer - environ 2400 spectateurs déchaînés, debout à l'orchestre vidé de ses fauteuils - pour le premier spectacle d'une certaine Coeur de pirate. »

 Source : Robitaille, L-B (2010, 16 mars), Coeur de Pirate triomphe à l'Olympia de Paris, La Presse

Citation tirée du premier épisode

« Moi j’ai toujours écouté mon cœur, j’ai écouté ma tête aussi, mais surtout mon cœur. Des fois ça ne m’a vraiment pas aidée, mais souvent ça m’a aidée. Suivre son intuition, tout ça, je veux dire c’est cliché, mais c’est vrai. »

Cœur de pirate

Elle remporte le prix Victoire de la chanson originale en 2010 pour « Comme des enfants ».

Citation tirée du premier épisode

« Je pense que c’est important de prendre des risques parce que c’est comme ça qu’on se réinvente en tant qu’artiste, pi en tant que personne. J’ai envie de le crier des fois que je fais de l’angoisse pi que j’ai des insécurités comme tout le monde »

Cœur de pirate

2011 : Coeur de pirate fait paraitre son second album, Blonde.
Citation tirée du premier épisode

« C’est ça qu’on veut quand tu vas voir un show, tu vas pas juste voir un show. Maintenant les gens, leurs standards sont super élevés. Tu veux faire quelque chose de bien »

Cœur de pirate

Éléments visuels du dernier album de l'artiste
Citation tirée du deuxième épisode

« J’avais juste besoin d’aide pour être plus à l’aise sur scène. Donc j’ai demandé à Nico Archambault de m’aider, de m’apprendre la base. Juste ça, ça m’a donné une espèce de confiance en moi que je n’avais pas nécessairement. Ça m’a permis aussi de rentrer en contact avec une partie de moi que je ne voulais pas m’admettre que j’avais, ou quoi que ce soit. J’arrivais pour une fois à vraiment ressentir ce que je voulais dire par mes paroles, à montrer qui j’étais vraiment sur scène, à changer de forme d’une certaine façon. Chose que je ne faisais pas avant parce que j’étais prise dans mon histoire, j’étais prise dans le passé. Je jouais le piano, j’étais comme dedans, pi j’étais mal à l’aise je ne savais pas quoi dire aux gens. Au moins à travers la danse je n’ai pas autant à parler, je peux communiquer ce que je veux dire d’une autre façon.» 

Cœur de pirate

Citation tirée du cinquième épisode

«  Il y a beaucoup de sacrifices dans le sens que tu peux pas avoir une vie normale ça c’est sûr, je ne vais pas me plaindre, je fais le plus beau métier du monde, tu vis toute ta journée d’attente pour faire ton show et voir les gens et tout ça. Je réussis à vivre de ma musique, c’est merveilleux, mais je n’ai plus une structure de famille normale. Je ne vois pas ma fille, ça, c’est l’autre problème. Je veux dire, je fais mon possible, mais il faut que je travaille, c’est ça ma job. »

Cœur de pirate

Cœur de pirate enregistre son 3e album, Roses, à travers le monde.

Livret de l'album « Roses »
Citation tirée du cinquième épisode

« Faut que tu laisses personne te dire, jamais là, que tu dois être d'une certaine façon, que tu dois dire les choses d’une certaine façon. Moi il n’y a jamais personne qui m’a dit quoi faire. Il y a beaucoup de gens qui pensent qu’il y a gens qui m’ont dit quoi faire, qui m’ont placée, que c’était ça. Jamais de la vie là! Pi je pense que c’est important que tu restes fidèle à ce que t’es et ce que tu veux dire comme message. Pi écoute, si ça ne plaît pas au monde ben c’est tant pis, mais  si c’est pour plaire au monde, faut que ça soit ton message. Et puis les fois qu’il y a eu du monde qui m’ont dit quoi faire je suis sortie du meeting, tout le temps! »

Cœur de pirate

Citation tirée du cinquième épisode

« C’est important de rester fort, pi oui en tant que fille, il faut que tu t’assumes tout le temps, mais il faut être fait un peu fort... un peu... un petit peu beaucoup. »

Cœur de pirate